Un comptable peut-il aider à défiscaliser ?

Le but de toute entreprise est de réduire l’impôt à payer voire même d’être exonéré de certaines taxes. Mais pour qu’une défiscalisation soit possible, il est important d’effectuer une bonne gestion fiscale. D’où l’intervention d’un comptable dont l’expertise est reconnue et qui va aider l’entreprise à optimiser son état fiscal.

Le rôle d’un comptable dans la défiscalisation

Il ne s’agit pas de trouver un moyen illicite pour ne pas payer d’impôt mais de gérer au mieux le compte fiscal de l’entreprise afin qu’elle puisse s’épanouir sans avoir à payer des taxes inutiles. Le recours à un expert-comptable s’avère alors utile pour alléger les dépenses fiscales. En effet, le comptable dispose d’une large connaissance en matière fiscale. Sa précision et ses bonnes méthodes permettent à l’entreprise d’obtenir un allègement fiscal considérable. Mais comment le comptable procède-t-il dans cette défiscalisation ?

Procédé de défiscalisation par le comptable

Le comptable commence par faire une analyse de tous les documents comptables liés à la fiscalité de l’entreprise (mouvements de patrimoine, moyens de financement, bénéfices enregistrés…). Ce professionnel va utiliser toutes ses connaissances non pas uniquement en comptabilité mais aussi en législation financière afin d’établir la stratégie adaptée. Il ne s’agit pas seulement de connaître la loi mais de se mettre à jour sur les législations en vigueur, ces dernières pouvant changer. Après cette mise en conformité des documents, le comptable peut mettre en place les stratégies efficaces pour réussir la défiscalisation (clic). Ainsi, il fournit des conseils avisés et un accompagnement sur-mesure à l’entreprise lors de ses actions fiscales comme la déclaration de TVA ou la déclaration du résultat. Après quoi, il propose des stratégies optimisées pour réduire au minimum les dépenses fiscales de l’entreprise.

En somme, il est tout à fait recommandé de faire appel à un comptable pour défiscaliser. Ses connaissances avancées en termes de fiscalité et de compte contribueront au bénéfice de l’entreprise.