Comment réduire ses impôts en investissant dans l’immobilier ?

Bien des moyens existent aujourd’hui pour pouvoir réduire les charges fiscales que l’on doit payer. Parmi eux se trouve l’investissement immobilier qui possède de nombreux atouts en matière de défiscalisation. Mais encore faut-il bien connaître la manière de procéder ainsi que les législations qui sont à sa base. Tour d’horizon sur cette méthode dont le cœur est un logement.

L’acquisition d’un bien immobilier

Pour obtenir un rabais de l’impôt à payer, il faut avant tout acheter un bien immobilier. Ce dernier peut être neuf, en VEFA ou ancien. Il existe des dispositifs correspondant à chacun. Le but de l’État dans cette méthode est d’encourager les citoyens à placer leur argent dans un bien durable qui va augmenter le patrimoine et pourra assurer tout un avenir même après la retraite. Cependant, il y a des obligations à respecter dont les principales grandes lignes sont la mise en location du logement acheté à titre de résidence principale.

Il existe aussi des normes en ce qui concerne le prix du bien ainsi que le loyer à imposer. On retrouve déjà dans les dispositifs les différents plafonds à respecter. Il faut savoir également que l’État privilégie l’investissement immobilier en permettant aux particuliers désireux d’investir en souscrivant à un crédit immobilier. Aussi est-il possible d’augmenter son patrimoine et de réduire ses impôts même sans aucun apport initial.

Comment réduire ses impôts en investissant dans l’immobilier ?

Si vous souhaitez apprendre plus d’informations sur ce propos, consultez l’article accessible à cet endroit.

Les dispositifs à connaitre notamment la loi Pinel

Comme cité plus haut, à chaque dispositif correspond son investissement immobilier. Pour savoir quelle loi adopter avec votre investissement, il vous faut définir la situation géographique du bien immobilier, le type de bien que vous comptez acquérir et le budget dont vous disposez. On peut trouver différents dispositifs comme Censi-Bouvard, Girardin, Malraux et bien évidemment Pinel.

La loi Pinel est la plus connue en ce moment. Elle touche uniquement les biens immobiliers neufs qui sont situés dans son zonage. Vous pourrez les découvrir dans les zones A, Abis et B1. Il fut un temps ou les zones B2 et C ont été comprises dans le dispositif Pinel mais depuis le début de l’année 2018, une certaine révision a été faite. Aussi faut-il bien faire attention au choix de l’emplacement du logement pour éviter de se tromper ou pire encore, de ne pas obtenir la réduction fiscale espérée. En ce qui concerne cette réduction, il existe plusieurs échéances au choix allant de 6 à 12 ans avec un taux pouvant atteindre 21%.

Bref, pour que votre investissement immobilier porte ses fruits, il faut que vous connaissiez bien le dispositif qu’il vous faut et que vous suiviez à la lettre toutes les conditions exigées. En cas de doute, faites appel à un conseiller en gestion de patrimoine qui connaît mieux parfaitement toutes les dérives de l’investissement immobilier.

Dans tous les cas, si vos moyens vous le permettent, l’immobilier reste le meilleur secteur pour placer son argent et s’assurer un avenir sécurisé avec une défiscalisation considérable étendue sur plusieurs années.